The first apparition by JackNorisk

The first apparition

JackNorisk

12 February 2015 at 15:23:30 MST

French :
C'était au temps de la guerre des Monts.
À son apogée, les citoyens autant que l'armée étaient touchés ; la guerre durait depuis trois ans. C'est à la pointe des Joyaux, non loin du mont couronné que cet évènement eut lieu : les plaines du plateau coulaient sous le sang et la brume était hantée par les âmes des défunts. Les soldats des plaines en-dessous qui avaient réussi à atteindre ce point lançaient un assaut ; et l'armée en face d'eux n'était composée que de fermiers et de gens ordinaires...
Le combat eut lieu en plein coeur de la ville et continua jusqu'à tard dans la nuit. Les deux camps avaient peu de forces, ce qui poussait l'agonie des affrontements à son maximum. On eût dit des bêtes au bord de l'épuisement qui attendaient d'être abattues sans que les autres ne puissent y parvenir.
Le temps passa lentement avant qu'au milieu de ces sursauts de vie un enfant s'élança couteau à la main, imitant ses proches. Au départ cela ne surpris personnes, tout moyen de se défendre étant bon à apporter.
Mais lorsque l'enfant fut à porté de lame et que celui vit son sang s'étaler noir comme l'encre sur le sol, l'aberration de cet acte paru sous le sens de tous. Et personne n'eut le temps de rattraper se corps frêle maintenant poupée de chiffon.

Le ciel rugit, et la lune elle-même se décrocha. Les nuages s'entremêlèrent dans un tourbillon semblant même aspirer les étoiles...

Une masse noire,
Qui enjambait les montagnes à son passage,
Et qui rugit de nouveau la gueule pleine de crocs ressemblant à des éclats d'astres lunaires.

Tout se figèrent d'effrois entendant ici leur heure arrivée. Ils n'eurent le temps de faire mouvement avant d'être tous engloutit dans le ventre de vent violent de Yagii, le démon de la nuit.

... Lorsque le silence de la nuit paisible revint, plus aucun tintement de métal ne se faisait entendre. Mais ils étaient pourtant tous là. Bien vivants.
Tous sauf certains : là où un jeune innocent venait de rendre l'âme, il ne restait plus que la trace de l'acte effroyable qu'il avait subit : une tâche noire qu'aucune lumière n'aurait plus éclairé.
Et il ne fut pas le seul.
Pendant les deux autres années qui suivirent, jusqu'à la fin de cette guerre, plus aucun rire d'enfant ne se fit entendre...

Ils avaient tous été emmenés par cet esprit géant, accrochés à ses anneaux vers un lieu où ils pourraient vivre leur vie.


English :

It was during the Mount's war.
At its peak, citizens as the army was concerned : the war began three years ago. It was at the jewel's top, close to the Crowned mount that's happened : the plateau's plains drowned into blood and the fog was haunted by the death's ghosts. Soldiers from downer plains finally arrived at htis point to assault ; and the face army was composed by farmers and ordinary people...
The fight began in the middle of the city to late night. Both camps had few strengths, the agony was to its paroxysm. They looked like exhausted beasts that waited to be killed by the others without reaching it.
Time passed slowly before that, in the middle of this life jumps, a child sleeked - knife in hand - imitated his relatives. First, no one was shocked, any means was good to defend the city.
But when the child was within range of sword and when he saw his blood black as ink on the ground, the aberration of this appeared. And no one had the time to catch up this frail body now rag doll.

The sky roared, and even the moon came loose. Clouds intertwined in a tourbillon looking to even suck the stars...

A black mass,
That spanned mountains,
And that roared again, the mouth full of lunar hooks.
Everyone was petrified hearing their close death coming. But they had no time to move that they were gulped in the wind stomac of Yagii, the night demon.

... When the night's silence came back, no more metal tinkling could be heard. But they were all there. Alive. Everyone but some : where there was a young dead innocent, there were no more than the dreadful mark he suffered : a black stain that no light could illuminate.
And he was not the only one.
For two years, to the end of this war, no more child laugh was heard.

They were all take by this giant spirit, held to its rings to somewhere they could live.


To the 'english', if you see some mistakes in these text please tell me. :) I'm a poor french. x')

Submission Information

Views:
326
Comments:
0
Favorites:
2
Rating:
General
Category:
Visual / Traditional